Catégories de parcs

Les parcs d’importance nationale sont répartis en trois catégories: les parcs nationaux, les parcs naturels régionaux et les parcs naturels périurbains. Ces catégories poursuivent chacune des objectifs distincts.

Parc national

Un parc national est constitué d’une zone centrale et d’une zone périphérique. Dans la zone centrale, les habitats pour la faune et la flore, préservés intacts, peuvent se développer naturellement. Les activités humaines sont fortement restreintes. La zone périphérique comprend des villages, des paysages ruraux exploités dans le respect de la nature et une économie touristique et forestière qui protègent la zone centrale des impacts négatifs. Le Parc National suisse, qui existe depuis 100 ans, fait l’objet d’une loi fédérale qui lui est propre. Il constitue l’un des espaces naturels sauvages les mieux protégés des Alpes.

Parc naturel régional

Un parc naturel régional est un territoire rural qui se distingue par la variété de ses paysages, la richesse de sa biodiversité et le caractère unique de ses biens culturels, à l’instar des chemins de fer rhétiques dans le parc Ela. Il convient de préserver et de promouvoir ces richesses, mais aussi de les exploiter pour le développement durable de la région.

Parc naturel périurbain

Un parc naturel périurbain se compose d’une zone centrale et d’une zone de transition. La première offre des habitats intacts à la faune et à la flore. La zone de transition fait office de zone tampon. Elle offre une grande variété d’activités didactiques et de possibilités de pratiquer un loisir ou de se détendre, améliorant ainsi la qualité de vie de la population urbaine. Un parc naturel périurbain se situe dans un rayon de 20 km du centre d’une agglomération et est facilement accessible en transports publics.